Transition énergétique et climatique : 
des territoires du Rhône fortement engagés 
partagent leurs expériences
8 juillet 2021

Mercredi 30 juillet 2021, 4 EPCI du Rhône, la COR, la CCMDL, la CCSB et le SOL, se sont réunis pour échanger autour de leurs actions déployées dans le cadre de leurs Plans Climat Air- Énergie territoriaux (PCAET). Objectif : partager des retours d’expériences inspirants et créer une dynamique de réseau local pour faire avancer ces thématiques sur leurs territoires respectifs. Cette rencontre s’inscrit dans le projet européen PATH2LC dans lequel l’Agence Locale de la Transition Énergétique du Rhône (ALTE 69) joue un rôle d’animateur et de facilitateur.

 

Une dynamique de réseau comme levier de la transition énergétique à l’échelle locale

Les collectivités territoriales ont un rôle important à jouer dans la réduction des émissions de CO2. À travers leurs politiques, la COR, la CCMDL, la CCSB et le SOL témoignent d’un fort intérêt pour la transition énergétique et climatique. Désormais parties prenantes du projet européen PATH2LC, elles vont pouvoir tirer profit des connaissances et des expériences des unes et des autres pour renforcer leur capacité à faire face aux principaux enjeux et identifier des outils et ressources leur permettant d’aller plus loin en matière de climat et d’énergie.  Au niveau européen, 4 autres réseaux sont existants en Italie, en Grèce, au Portugal et aux Pays-Bas. Chaque réseau va permettre aux partenaires scientifiques du projet d’obtenir une précieuse expérience de terrain qui pourra être ensuite analysée puis partagée publiquement.

L’ALTE 69 accompagne le réseau français. Identifiée comme un acteur clé sur ces questions, elle va animer, faciliter les échanges entre les EPCI et leur apporter expertise, outils et méthodologie, notamment en faisant le lien avec les autres partenaires européens, pour la bonne conduite de leurs projets.

Déroulement de la matinée d’échanges

Dans un premier temps, les chargé·es de missions des territoires impliqué·es ont partagé les facteurs clés de succès, les difficultés rencontrées et les pistes d’amélioration des actions déjà mises en œuvre dans le cadre de leurs PCAET. Mobilité, photovoltaïque, biodiversité, jeu d’acteurs locaux, communes à énergie positive… autant de sujets évoqués qui ont suscité l’intérêt mutuel des participant·es et leur ont permis de se rendre compte que de nombreux défis et enjeux sont similaires d’un territoire à l’autre.

Cette matinée d’échanges marque le début de la mise en place d’un réseau local dont les jalons seront marqués par d’autres rencontres et séminaires sur des sujets et des besoins déjà clairement identifiés tels que la sobriété, la gestion des ressources, les contraintes et opportunités urbanistiques, l’adaptation au changement ou encore l’intégration des énergies renouvelables au réseau électrique/gaz. Le projet prévoit également des formations, des visites de sites et des échanges avec d’autres collectivités françaises ou européennes.